Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Suivez-nous sur Facebook

Fabricants

Les grands courants du Vaudou et les rituels

Publié le : 2020-04-04 17:31:28
Catégories : Magie

Les grands courants du Vaudou et les rituels

Comprendre les grands courants du Vaudou (également écrit Voodoo, Voudou, Vodoo). L'essentiel à savoir pour réaliser ses rituels.

Le Vaudou est une religion issue de l'Afrique de l'Ouest, principalement du Bénin, Togo, Congo, Ghana, Cameroun et Nigeria. Cette religion a des dieux : les loas (ou lwas) qui sont des esprits invoqués pour répondre aux besoins des humains.

On dit que le Vaudou est le culte des ancêtres, car cette religion considère que même un humain mort, dont l’âme est particulièrement puissante, peut devenir un loa ou lwa à son tour (par exemple, votre père pourrait être considéré comme un loa pour ceux qui l’ont connu et qui reconnaissent sa puissance). Ceci existe aussi chez les arabes (les berbères précisément) mais sous la forme de marabout qui sont des défunts reconnus pour leur puissance et qui sont encore prié aujourd'hui. À Marrakech et ailleurs, il existe encore des tombes de marabout qui ne peuvent pas être déplacées car elles sont sacrées même pour les musulmans !

Les esprits doivent être nourris par de la nourriture (flocons d’avoine, pains, gâteau ou même du vin ou de l’eau) ou avec des offrandes liées à leurs pouvoirs (parfum, bijoux, armes, pipe etc…). Ceci a pour but de créer un lien physique entre les loas et le monde des humains. Plus un loa est prié, plus ses offrandes sont nombreuses et reconnues par lui et plus il a de pouvoir sur le monde (d’un certain point de vue, Jésus est à l’image d’un loa très puissant juste parce qu’il est prié et vénéré par énormément de gens qui reconnaissent sa puissance, et du coup la croix catholique est un talisman aux effets réellement efficace).

Dû à sa nature profonde, le Vaudou est une religion inclusive : les homosexuels, les femmes, les vieillards et toutes les origines y sont les bienvenus (quoi qu’en disent certains, les morts ne se préoccupent pas des étiquettes morales et/ou sociétales de « notre monde »). D'où le fait que le Vaudou a un panthéon qui ne cesse de s’élargir.

Les différents vaudous : haïtien, santaria, macumba, palos, hoodoo

Pour toutes ces raisons, le Vaudou s’est fragmenté en un ensemble de sous-religions :

  • Le Vaudou Haïtien qui comporte les rites Rada (considéré comme blanc et doux), Petro (considéré comme chaud et piquant) et le Congo (qui est le plus extrême et dangereux). Les rites du Vaudou Haïtien nécessite des rituels de possessions (chevauchement des fidèles) par les loas qui s’exprime par eux, le tout avec de la musique, des offrandes (pas toujours des sacrifices animaux mais parfois ça arrive) ainsi que le tracé des Vévés (qui sont des sortes de signatures divines, de pentacles qui permettent aux dieux de passer facilement dans notre monde de manière plus physique). Ces rituels sont souvent réalisés en public (tout le monde peut y assister) mais le tracé des Vévés, la musique, les offrandes etc, sont réalisé par des initiés uniquement !
  • La Santéria de Cuba, du Mexique, du Pérou, du Chili et d’une partie non négligeable de l’Espagne. La Santéria a fusionnée les saints catholiques avec les puissances africaines pour désigner les dieux (= Orishas ou pour les portugais Orixhas) qui sont extrêmement proches des loas Vaudou. Cette religion fait aussi des offrandes aux dieux et peut également faire l’objet d’une initiation mais elle comprend également une part de magie et de rituels que l’on peut faire soi-même pour obtenir des grâces ou autres voeux qui se réaliseraient. Le tout est aussi codifié et ritualisé que l’est la religion catholique et musulmane par exemple. Celle-ci est proche de ce qu’on appellerai la magie blanche (même si on peut aussi nuire aux autres avec elle).
  • La Macumba du Brésil est une version beaucoup plus agressive du Vaudou. Ce sont souvent des sorciers qui se retrouvent dans des terrerios pour appeler des esprits puissants et violents qu’on appelle souvent des Exus. Les sacrifices sont aussi parfois de la nourriture mais majoritairement il faut sacrifier des animaux, boire et verser de l’alcool avec des piments, la fumée des cigares et la colère des praticiens servent aussi à les invoquer (il y a aussi des cas de possession dans la Macumba). Les effets sont très puissants mais souvent destructeurs voire mortels.
  • Il existe aussi les Palos (Palo Mayombe, Palo Congo, Palo Monte, Kibamba) qui utilisent des chaudrons et des ossements avec des branches d’arbres sacrés pour invoquer des esprits à résider, souvent de manière permanente, dans un endroit, une poupée, un chaudron et qui réalisent les attentes des pratiquants. Ils sont souvent très mal vus (étrangement, car finalement c’est une pratique comme une autre) et sont considérés par la majorité des Santeros comme des sorciers diaboliques. Le Palo Santo est un des bois sacrés qu’ils utilisent pour réaliser leurs rituels. Cette version du Vaudou est donc très proche de la nécromancie européenne.
  • Et enfin, il y a le Hoodoo. Le Hoodoo est proche de la magie verte européenne mais en utilisant des symboles et des traditions à la fois des celtes (Wicca), des Shamans américains (High John, plumes, fumigations), du Vaudou (symboles, huiles, herbes). Le Hoodoo est très différent car il utilise des éléments naturels (pierres, terres, huiles, herbes, cartes de tarots, …) pour réaliser des charmes (amour, argent, vengeance, mort/maladie, guérison, réussite), sans faire appel aux dieux et autres esprits particulièrement. Le Hoodoo permet donc de réaliser des rituels sans devoir faire preuve de dévotion ou de faire des offrandes à des esprits ou des dieux, il utilise simplement les éléments et symboles qui possèdent de l’énergie ainsi que notre volonté et notre puissance.

Personnellement je recommande au lecteur le Hoodoo et éventuellement la Santéria. Surtout que l’un n’empêche pas l’autre, il est possible de pratiquer le Hoodoo, le Vaudou Petro et le Palo Mayombe sans que cela ne soit un problème car ces « courants » sont complémentaires. Ce qui n’est pas le cas de la Kabbale qui est exclusive, ni avec les religions musulmane ou catholique qui ne sont pas compatibles.

Position des objets pendant un rituel

En général (typiquement dans la Wicca et les autres pratiques de magie des campagnes), on lie les directions des 4 points cardinaux aux éléments de base : eau (ouest), feu (sud), terre (nord) et air (est).

Les bougies figuratives peuvent être chargées. Cela veut dire que, pour qu’une bougie fonctionne sur une cible, il faut qu’elle lui ressemble et qu’elle soit investie de sa personne. Donc les ongles, les cheveux, le sang, le sperme, les poils, la salive etc… peuvent être insérés dans la bougie pour qu’elle devienne la cible de manière plus précise. La bougie étant de l’élément feu, elle sera souvent mise au Sud.

Les éléments de la terre sont plus des choses matérielles (pendentif, vêtements, lunettes, etc…) et sont généralement placés au Nord.

Les pensées et les idées, qu’elles soient apportées à la cible ou retirées de son esprit, se trouve à la place de l’air à l’Est.

Les sentiments et la santé se trouve à la place de l’eau à l’Ouest.

Donc les bougies se placent au Sud, les pierres et la terre se mettent au Nord, les encens et parfums à l’Est et l’eau à l’Ouest.

En dehors de ces quelques « règles » que l’on retrouve dans la Wicca, les traditions celtes et le Hoodoo, je n’en connais pas qui exigent explicitement qu’on place les objets à des endroits précis (mais il existe tant de cultes...).

Où faire son rituel vaudou

Pour les lieux où on fait les rituels, je déconseille les pièces d’eaux (salle de bain et toilettes) car l’eau est le passage des vivants et des morts. D'où le fait que les dieux des morts sont souvent associés à l’Ouest qui est l’endroit où le soleil se couche et qui est le domaine de l’eau (l’eau du fleuve des morts dans la mythologie Grecque).

Prévoyez donc un endroit calme et propre. Les loas n'aiment quand il fait sale.

Enfin pour les lectures (voir ci-joint) :

  • Le livre de Jacques Bersez « Le grand livre des rituels » est vraiment très intéressant (il y a même une section sur des rituels Bédouins) disponible sur E-SOTERIA
  • Le livre du Black Folder de Catherine Yronwode est super également (sur Amazon.com USA “The Black Folder: Personal Communications on the Mastery of Hoodoo” ).
  • Une bonne introduction au Vaudou avec quelque rituels qui pourraient vous intéresser est le livre de Heike Owusu disponible sur E-SOTERIA
  • Pour les relations à briser avec le Hoodoo, le livre de Miss Aida disponible sur Amazon.com USA est aussi très bien. Le titre est “Destroying Relationships: Hoodoo Spells to Break Up, Separate, Hot Foot, and Drive Off Foes and Rivals”.
  • Un livre qui m’a bien plus pour les rituels de bougies est celui de Jean-Luc Caradeau disponible sur E-SOTERIA
  • Un autre livre que j’ai particulièrement aimé pour le Vaudou et le Hoodoo est celui de Denise Alvadaro disponible sur Amazon.fr (mais en anglais) dont le titre est : « The Voodoo Hoodoo Spellbook ».

Bons rituels

Renaud Adyton, Art Magique

(Illustration: exemple d'un autel vaudou)

Partager ce contenu

You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire