Voyage aux confins de la conscience

Voyage aux confins de la conscience

Les « sorties hors du corps » et d'autres phénomènes extraordinaires (télépathie, vision à distance, channeling). Preuve scientifique de la possible délocalisation de la conscience hors du corps. Nicolas Fraisse est un personnage étonnant à l'histoire extraordinaire et pourtant véridique.

L59794
Derniers articles en stock
18,95 €
TTC En stock, livraison sous 2 à 5 jours

 

Voyage aux confins de la conscience

Les « sorties hors du corps » et d'autres phénomènes extraordinaires (télépathie, vision à distance, channeling). Preuve scientifique de la possible délocalisation de la conscience hors du corps. Nicolas Fraisse est un personnage étonnant à l'histoire extraordinaire et pourtant véridique.

Des phénomènes qui défient les lois de la science actuelle et passionnent le grand public. Les auteurs ont testé et prouvé scientifiquement les « sorties hors du corps », ainsi que le phénomène de « channeling » sous contrôle d'huissier. Une avancée majeure dans la compréhension de l'énigme de la conscience.

Le philosophe Frédéric Lenoir, qui a assisté à certaines expériences, cautionne ces phénomènes hors-normes dans l'avant-propos. La physique quantique apporte un éclairage sur ces expériences paranormales.

Sylvie Déthiollaz

Sylvie Déthiollaz est docteur en biologie moléculaire et directrice de l'Institut Suisse des Sciences Noétiques (ISSNOE). Claude Charles Fourrier est psychothérapeute à l'ISSNOE, spécialisé dans les états modifiés de conscience non-ordinaires depuis plus de 25 ans.

Auteur : Sylvie Déthiollaz & Claude Charles Fourrier
Broché: 235 pages
Editeur : TREDANIEL LA MAISNIE (23 septembre 2016)
Collection : ARTICLES SANS C
Langue : Français
ISBN-13: 978-2813209696
Dimensions du produit: 24 x 2,2 x 16 cm

Aucun avis

10 autres produits dans la même catégorie :

Note Commentaires (0)

Aucun avis client pour le moment.
Produit ajouté à la liste d'envies
Produit ajouté au comparateur

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement, nous supposons que vous êtes d'accord.