Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Suivez-nous sur Facebook

Fabricants

Que faire avec les restes de son rituel de magie ?

Publié le : 2020-04-11 12:55:13
Catégories : Magie

Que faire avec les restes de son rituel de magie ?

L’immense majorité des rituels que l’on réalise nécessite du matériel consumable mais pas entièrement. Les bougies fondues, les cendres de parchemin et des photos, les restes d’herbes, ficelles et autres ingrédients sont autant de « restes » de rituel dont on ne dit que rarement ce qu’il convient d’en faire.

Vous entendrez souvent des praticiens plus ou moins expérimentés vous dire qu’il est préférable d’enterrer les résidus. D’autres vous expliqueront qu’il vaut mieux les laisser à la croisée des chemins, alors que certains vous diront qu’il est d’usage de les jeter dans une rivière.

Tout d’abord, nous insistons sur une chose essentielle : tous les objets et substances que vous utiliserez pour réaliser vos rituels sont considérés comme sacrés. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un acte spécial, qui sort du quotidien et qu’il convient de se préparer mentalement et physiquement à votre action. Ceci explique par exemple, pourquoi il est « interdit » (pas recommandé) d’utiliser le sel avec lequel on aura cuisiné pour tracer un cercle de protection. On ne lie pas sa cuisine et ce qu’on ingère avec les entités invoquées ni avec la magie de son rituel.

Que ce soit par le choix de l’heure, du lieu ou de la date d’un rituel, tout ce qui touche vos pratiques magiques doivent être réservés uniquement à cet usage. C’est pourquoi vous utiliserez un athamé plutôt que votre couteau de cuisine et un autel plutôt que votre table de nuit pour faire vos rituels.

En précisant ceci, nous insistons sur le fait qu’il est important de considérer la manière dont vous vous débarrasserez de vos « restes » de rituel.

Cependant, tous les « restes » ne se ressemblent pas ! En effet, se défaire d’un fond de bougie n’est pas comparable au cas d’un tas de cendres ou d’un ensemble d’herbes.

Bonnes pratiques pour jeter les restes de son rituel magique

Nous vous proposons une petite liste de « bonnes pratiques » pour disposer des éléments « jetables » d’un rituel et qui, généralement, conviendront à l’ensemble de la communauté ésotérique.

Si le rituel était du type : se débarrasser d’une mauvaise habitude, d’un mauvais sort dont on ne connait pas l’origine ou éloigner quelqu’un de votre entourage physique, alors il est préférable de le jeter dans l’eau courante d’un fleuve ou d’une rivière par exemple.

Ceci représente symboliquement l’action de laisser les énergies naturelles porter votre cible (mauvaise habitude, personne néfaste ou sort) loin de vous.

Si le rituel est du type : attirer la chance, l’argent, l’amour durable, alors il est préférable de l’enterrer dans un endroit dont vous êtes sur qu’il ne sera pas déterré (au pied d’un arbre par exemple, ou dans votre jardin si c’est positif).

Symboliquement cet acte représente votre désir de protéger un souhait et de le faire murir. Ces rituels sont d’ailleurs souvent appelés à être renforcer dans le temps (plusieurs exécutions du rituel) et demande aussi un ancrage à l’aide d’un talisman ou d’un gri-gri qui vous permettra de rester en lien avec les énergies que vous amassez.

Si le rituel est du type : nourriture aux divinités (typiquement dans le Vaudou ou le culte des ancêtres), offrande sacrée à un esprit résident chez vous (dans une urne, une statue ou autre contenant spirituel), alors il est préférable de laisser les restes près d’un endroit où l’être éthéré est sensé vivre ou encore, aux endroits qui présentent ses attributs.

Par exemple, vous offrez à Papa Legba un gâteau le jour qui le représente, vous laissez l’offrande près de lui le temps que le rituel soit terminé, puis quand vous avez fini et au plus tard avant que le gâteau ne devienne immangeable (grave offense !), vous devrez aller le poser à la croisée des chemins car c’est son lieu de prédilection.

Pour les Simbis, il faut poser les offrandes près des cours d’eaux et le plus souvent des eaux calmes (pas des marais !).

Pour Ogun, on peut poser l’offrande dans un arbre alors que pour Chango (Xango pour les portugais) il FAUT les pendre aux branches d’un arbre qui lui est lié.

Si l’offrande est pour un ancêtre, vous pourrez déposer les restes près de sa tombe. L’idée ici est que l’esprit visé puisse prendre soit directement, soit à l’aide des animaux qui le représente (des oiseaux par exemple) l’offrande périssable que vous lui laissez.

Dans ces cas, il faut vraiment bien connaître l’esprit auquel vous vous adressez pour éviter de l’offenser malgré vous.

Un autre cas qui nécessite de déposer les restes à la croisée des chemins est pour les vœux qui concernent un changement important dans votre vie. Ou encore, les rituels qui visent à apporter la malchance à un ennemi en le bloquant dans tous ses projets.

Dans ce cas, cet acte représente symboliquement un pacte avec les gardiens des possibles (tel que Papa Legba, Exu des chemins, Maitre Kalfou, etc…). Ils vont permettre aux circonstances de s’aligner de manière à répondre à votre demande.

Si le rituel vise une personne précise, et que vous voulez agir sur cette personne, alors le mieux est de placer les restes à proximité de l’endroit où elle vit ou travaille.

Plus les contacts seront fréquents, plus l’effet sera grand.

Ceci revient symboliquement à pénétrer l’espace de la personne et à y incruster vos attentes et votre volonté.

Enfin, le cas de rituels pour le nettoyage ou purification d’un lieu, d’une personne (exorcisme mis à part) demande généralement de jeter les restes (herbes, mousse de savons, cendres d’encens etc…) dans une poubelle directement.

Au plus les restes d’un rituel de nettoyage sont entouré de saleté et sont sortit de votre espace le plus vite possible, au mieux c’est.

Symboliquement ceci exprime simplement le fait de vous décharger de crasses et de chaos énergétique et astral.

Dans tous les cas, quand vous avez déposé vos restes de rituels à l’endroit indiqué, ne vous retournez pas et revenez chez vous par un chemin différent que celui emprunté pour rejoindre le lieu du dépôt. Ceci vise à « perdre » les énergies et entités liées à votre rituel et à vous fondre dans la masse.

.

Bons rituels

Renaud Adyton, Art Magique

Partager ce contenu

You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire